La Famille Gallandat, agriculteurs bio du canton de Vaud

Actuellement exploité par André, le domaine Famille Gallandat est issu d’une riche tradition familiale, alliant volonté entrepreneuriale, passion des métiers et outils de la terre, mais aussi compétences techniques en agroécologie.
Après un parcours académique en agronomie à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich (EPFZ), André Gallandat décide de reprendre le domaine situé à Démoret dans le Nord Vaudois, alors exploité par ses parents Micheline et Daniel.
famille-gallandat-demoret.jpg
20191026_115708_edited.jpg

Travailler dans le respect de la terre

Pour produire selon ses valeurs, André, accompagné de sa femme et de ses trois enfants décident d’orienter le domaine dans une agriculture biologique. Ils mettent en place des techniques d’agroécologie et transforment certains de leurs produits pour proposer à leur clientèle des aliments sains, produits localement et en saison.

RÉSILIENCE AGROÉCOLOGIQUE

Biodiversité augmentée

Amélioration de la vie du sol

Séquestration de CO2 dans le sol

RÉSILIENCE SOCIALE

Valorisation de la production

Fierté du produit

Économiquement viable

famille-gallandat-suisse.jpg
Les mains dans le sol
famille-gallandat-bio.jpg

« Reprendre la gestion d’un domaine agricole n’est pas une décision facile à prendre. C’est un héritage familial qui force le respect, demande des compétences multiples et une bonne dose d’entrepreneuriat ! Mais c’est un magnifique outil et je suis très fier aujourd’hui de consacrer mon temps à nourrir durablement la population locale. Tant de choses sont à créer ! »

 

André Gallandat

ÉVOLUTION DU DOMAINE 

2017

Reconversion du domaine familial vers une agriculture biologique

 

2019

Obtention de la première certification Bio Bourgeon

 

2020

Plantation de quelques 200 arbres en vue de recréer une biodiversité naturelle en milieu de cultures

« Si je devais décrire notre domaine et la vision d’André ce serait un caractère innovant, de la curiosité à en revendre et du pragmatisme pour guider les décisions. Entre cours d’agriculture régénérative, test sur la valorisation de nouveaux produits comme l’ail noir ou projets de cultures différentes, on n’est jamais arrêté ! »

 

Marie-Joëlle Gallandat